Plan local urbanisme intercommunal

Le plan local d’urbanisme est un document d’urbanisme intercommunal (PLUi) qui détermine les conditions d’aménagement et d’utilisation des sols.

Depuis la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (SRU) du 13 décembre 2000, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) a remplacé le Plan d’Occupation des Sols (POS). Élabore à l’échelle des communes sur la base d’un diagnostic et d’un projet de territoire, il constitue le document cadre de planification qui règlemente l’usage et l’occupation des sols en fonction de quatre grands types de zones : zones agricoles, naturelles, urbaines et à urbaniser.

Un territoire : des atouts, des femmes, des hommes. Les atouts de notre territoire sont considérables. C’est une évidence, même si ils apparaissent encore parfois lointains pour celles et ceux qui souffrent, confrontés aujourd’hui à des difficultés économiques et sociales.
Mais ce potentiel est bien présent.
Cette richesse, si variée, recouvrant à la fois des activités artisanales, touristiques, agricoles, aussi bien que de réelles ressources environnementales et patrimoniales doit nous permettre d’avoir une véritable ambition.
Si l’intercommunalité est là pour rassembler les élus, demain elle doit associer pleinement tous les acteurs de terrain, toutes les femmes et tous les hommes qui la portent vers l’avenir.
Pour cela, la communauté de communes a prescrit l’élaboration d’un plan local d’urbanisme (PLUI). C’est un document de planification, vrai projet de territoire pensé, cohérent, structuré qui doit associer toutes les forces vives sans se substituer aux communes qui doivent garder leurs prérogatives et leur identité.
En effet, ce sont les élus qui doivent identifier, repérer les personnes et les ressources et pourront ainsi faire le lien. Michel Rafalovic  (extrait de la newsletter de juin 2019)

Plan local urbanisme intercommunal Vallée Dordogne Forêt Bessède

 

  • Maîtriser le développement des communes.
  • Garantir les conditions d’accueil d’une nouvelle population.
  • Conforter le développement économique et touristique.
  • Préserver les espaces agricole.
  • Prendre en compte les enjeux liés au développement durable.
  • Préserver et mettre en valeur un patrimoine riche.
  • Conserver, restaurer et protéger les milieux naturels, la biodiversité,les paysages.

Passez votre souris sur l’image pour agrandir la carte (@caue).carte territoire vallée dordogne forêt bessède

Le territoire Vallee Dordogne Forêt Bessède bénéficie d’une forte attractivité. Il est caractérisé par la variété, la qualité et la richesse de ses paysages, de ses milieux naturels et de son patrimoine bâti, dont la protection, la préservation et la valorisation (plus beaux villages de France, sites emblématiques, zones humides, Rivière Dordogne classée au patrimoine mondiale de l’Unesco ,…) constituent un enjeu majeur au travers du PLU intercommunal.

La Vallée de la Dordogne marque le territoire : à dominante agricole, c’est la partie la plus peuplée autour du pôle de Saint-Cyprien qui bénéficie de l’influence du dynamisme de la vallée.
Belvès, classé parmi les « plus beaux villages de France » constitue l’autre pôle structurant dans la partie sud, plus rurale et composée d’un réseau de villages préservés.

Les équipements publics (crèches, écoles, centre de loisirs, collèges, maisons de services au public, centre intercommunal d’actions sociales, équipements privés (commerciaux, de loisirs) sont répartis sur l’ensemble du territoire. De nombreuses associations les font vivre. (source CAUE)

Le territoire Vallée Dordogne Forêt Bessède présente une répartition des emplois et des établissements comparable à celle du département, dominée par le secteur APESAS (santé et enseignement notamment) avec toutefois le maintien d’un tissus de petites entreprises artisanales dans le secteur de la construction et du bâtiment. (source Insee)