Le siège de la CDC

Depuis le 20 juin 2016, nous avons aménagé dans le nouveau bâtiment.

Historique du projet:

En septembre 2008, la communauté de communes de la Vallée de la Dordogne et Forêt Bessède délibère, à l’unanimité, pour la réalisation d’une maison des communes et des services publics regroupant, le Point Public, le CIAS, l’Association Enfance des 2 Rivières, le Centre médico-social (CG24), les permanences du Relais d’Assistantes Maternelles et le siège de la Communauté de Communes.

Les principes et objectifs sont les suivants :

– Simplifier les démarches des usagers /Assurer une meilleure accessibilité et qualité des services publics sur le territoire et les rapprocher des citoyens… avec la présence de plusieurs services dans un même bâtiment ;

– Permettre des économies de fonctionnement (mutualisation des espaces) ;

– Permettre aux services de la CCVD d’œuvrer dans de meilleures conditions (notamment avec des bureaux supplémentaires).

En janvier 2011, la CDC Vallée Dordogne achète un terrain dans le centre de St Cyprien, de plus de 7000 m2, afin de permettre cette implantation.

En décembre 2012, le SDCI prévoit la fusion de la CDC Vallée Dordogne avec la CDC Nauze et Bessède. D’un commun accord, les élus prévoient que ce bâtiment sera aussi le siège de la future Communauté de communes (regroupant près de 10 000 habitants).

En outre, en 2012, l’association Proxim’aide, association d’Aide à domicile, employeur d’une soixantaine de salariés fait part de son intention de pouvoir disposer de deux bureaux au sein du bâtiment pour une meilleure visibilité et confort de travail.

Au total, il s’agit bien du pôle administratif et de services au public le plus important sur le secteur regroupant ainsi :

– les services sociaux du conseil général qui , dans le cadre du futur bâtiment, peuvent proposer de nouveaux services comme la préparation à l’accouchement et une permanence PMI (ce qui n’est pas le cas actuellement),

– le siège de la future communauté de communes à l’échelle du nouveau territoire fusionné,

– le siège du Centre intercommunal d’action sociale,

– un point public permettant un accueil, une écoute et une information aux habitants du territoire sur les questions liées à l’emploi, la vie familiale et quotidienne avec de surcroît des permanences d’organismes publics comme la Mission locale, le service social de l’assurance maladie, le pôle emploi, diverses associations ; ….

Comme on peut le constater, le projet de maison des services publics s’intègre ainsi dans un projet plus ambitieux, à l’écoute des besoins du territoire.

En outre, il s’inscrit dans une volonté nationale de renforcer l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des services au public dans les territoires fragiles. A ce sujet, le rapport de Mme Delga, Député, et Mr Morel-A-L’ Huissier préconise la création de ces dispositifs « rassemblant opérateurs privés et publics, elles auraient pour mission de rendre accessible aux citoyens une offre de services d’intérêt général au sein de lieux clairement identifiés ».

 

Parallèlement, le point public, tel que prévu dans notre projet, ou Relais de service publics, est aussi encouragé par la mission pour l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des services au publics puisqu’il est notamment évoqué de modifier le Code Général des Collectivités territoriales pour donner aux communautés de communes la compétence optionnelle de création et de gestion de relais de services publics.

 

A ce jour, en ce qui concerne les statuts de la CDC Vallée Dordogne, cette action est inclue dans la compétence optionnelle liée à l’action scolaire.

Le projet entend s’inscrire dans une attention environnementale partagée par le maître d’ouvrage. Le bâtiment est ainsi prévu en ossature bois avec un bardage bois extérieur en lames, ce principe constructif ayant l’avantage de prévoir des éléments préfabriqués en atelier, d’assurer une rapidité de mise en œuvre et d’aboutir à un chantier propre.

L’orientation (Nord/Sud), les jeux d’ombres et de lumières grâce à la mise en place de pare soleil, contribuera à contrôler les apports thermiques dans l’ensemble du bâtiment.

Le bâtiment devrait tendre à une faible consommation énergétique et répondre aux exigences de la loi RT 2012.

Bâtiment recevant du public, le choix s’est porté sur un bâtiment conçu uniquement en RDC ou légèrement surélevé pour être hors eau.

L’ensemble sera paysagé et arboré afin d’intégrer au mieux ce bâtiment dans son environnement.

 

La Maison des Communes et des Service au Public est un vaste bâtiment administratif, d’environ 675 m², destiné à regroupé en son sein tous les acteurs publics locaux à savoir :
• La Communauté de Communes Vallée Dordogne et Forêt Bessède ;
• Le Point Public (relai avec Pole Emploi, CAF, etc…) ;
• Le CMS du Conseil Départemental ;
• Le CIAS de Saint Cyprien ;
• L’association Enfants des Deux Rivières (gestion des TAP et des accueils périscolaires) ;
• Les permanences du RAM.

 

Avec des façades bardées en bois, une toiture multi pentes, ce bâtiment s’inscrit parfaitement dans son environnement avec en toile de fond l’abbaye de Saint Cyprien.

Doté d’une toiture végétalisée, d’une pompe à chaleur, d’une isolation aux normes et d’un système automatisé de rafraîchissement sans climatiseur, ce bâtiment respectera pleinement les normes environnementales.

La construction de ce bâtiment a débuté en septembre 2014 pour une livraison initialement prévue en décembre 2015.
Après de nombreux aléas (liquidation de 2 entreprises, dalle quartz tachée, pose d’un linoleum non prévu, défaut de ragréage de la dalle), le délai s’est progressivement rallongé pour une livraison en juin 2016.